La nuit

Publié le par Sensitive-Bonheur

hurlement et passion ces larmes émeraude
du fond de leur prison où elles passent en fraude
volant un peu de vie aux rires écarlates
et ne venant ici que pour glisser en hâte
le long de ces barreaux qui brisent mon élan
et meurent ainsi le beau que je voulais pourtant

venez prendre ma suite, écrivains de la nuit
car dans vos coeurs habitent le mot qui me conduit...

Publié dans Poésies personnelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article